Validation des acquis professionnels

Consistance

La validation des acquis professionnels des artisans, vise en particulier la mise à niveau des ressources humaines opérant dans le secteur de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, ainsi permettre aux artisans d’entrer dans une approche d’amélioration, de promotion de leurs métiers et leurs faciliter le passage vers le secteur formel, afin de gagner la confiance de leurs clients et d’améliorer ainsi leur productivité.

Ce système vise également la reconnaissance du parcours entrepris par l’artisan par l’obtention d’une reconnaissance qui témoigne qu’il dispose des compétences techniques et professionnelles correspondant à un référentiel préétabli et reconnu par la profession.

Objectifs

Il s’agit d’aider tout artisan volontaire à s’inscrire dans une démarche constante d’amélioration de son image, d’optimisation de sa rentabilité et mettre en avant la bonne gestion de son atelier, le projet vise la réalisation des objectifs principaux suivants :

  • Valoriser les compétences des artisans et obtenir une reconnaissance de leurs parcours et leurs acquis professionnels .
  • Reconnaître le savoir –faire acquis en situation réelle de travail .
  • Permettre aux entreprises de mieux évaluer le profil des artisans et de leur offrir une rémunération en adéquation avec leur savoir- faire .
  • Permettre aux artisans d’évoluer dans une entreprise et de poursuivre leur progression de carrière .
  • Développer leur employabilité, faciliter leur recherche d’un emploi .
  • Valoriser le rôle formateur des artisans .
  • Permettre aux acheteurs potentiels (distributeurs, donneurs d’ordre, …) de faire appel aux artisans les plus qualifiés.

Réalisations

Dans le cadre du partenariat avec l’Agence du Nord et l’Agence Espagnole de la Coopération Internationale et du Développement (AECID).

  • Réalisation d’une étude ayant pour objectif l’orientation du Ministère pour le choix d’un système de classification et certification des artisans adapté au secteur et définir la feuille de route pour sa mise en place, comme opération pilote dans les régions du Tanger – Tétouan et Taza – El Hoceima – Taounate.

La réalisation de cette étude s’est déroulée selon les phases suivantes :

  • Phase 1 : Opportunité pour la mise en place d’un système de classification et de certification des compétences des artisans .
  • Phase 2 : Élaboration du Schéma conceptuel du Système .
  • Phase 3 : Elaboration du Cahier des Charges pour le recrutement du consultant expert qui se chargera de la mise en place du système.

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre la France et le Département de la Formation Professionnelle.

Réalisation d’un programme de soutien au développement de l’apprentissage dans le secteur de l’artisanat, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’urgence de l’apprentissage.

Trois axes ont été retenus parmi eux l’axe sur la validation des acquis de l’expérience professionnelle du Maitre d’apprentissage, les étapes réalisées au niveau de cet axe sont :

  • L’organisation de réunions de mise au point et de capitalisation des opérations réalisées par le DFP .
  • La conception et l’élaboration d’un projet d’accord de mise en œuvre organisant et précisant les engagements des intervenants dans cette opération .
  • L’élaboration de Fiches REM et REC qui serviront à la validation des acquis de l’expérience des maitres d’apprentissage.
  • La tenue d’une réunion avec les professionnels pour présentation et validation des fiches REM et REC.

Perspectives

  • Intégration de l’axe validation des acquis professionnels dans la nouvelle stratégie du Ministère .
  • Appui et accompagnement du département de la formation professionnelle dans la mise en œuvre de ce système.

Les résultats attendus :

  • L’établissement d’une classification adaptée au secteur de l’artisanat .
  • La mise en place d’une procédure adéquate de validation des acquis professionnels des artisans, définissant .
  • Les conditions d’éligibilité des artisans .
  • Les principales étapes d’attribution de la certification .
  • Définition des rôles des différents acteurs intervenant dans le système de certification .
  • Définition des critères et modalités d’évaluation des artisans .
  • Composition du jury professionnel d’évaluation des artisans candidats pour la certification .
  • Information et sensibilisation des artisans sur le système de certification .
  • Enregistrement des artisans certifiés et élaboration d’un répertoire national des artisans certifiés.